Heinz-Peter Meidinger, prĂ©sident de l’Association allemande des enseignants, a dĂ©clarĂ© au journal BILD que les problèmes des Ă©coles Ă  majoritĂ© migrante en Allemagne sont en train de devenir hors de contrĂ´le.

Dans une interview, Meidinger dit que le nombre d’attaques contre les enseignants dans les Ă©coles oĂą les migrants sont en majoritĂ© augmente et que plusieurs Ă©coles ont dĂ©jĂ  besoin d’une sĂ©curitĂ© privĂ©e. Plusieurs enfants possèdent Ă©galement des couteaux et des lacrymos.

Lorsqu’on demande au prĂ©sident de l’Association des enseignants si la diffusion d’une vidĂ©o de dĂ©capitation d’ISIS dans une Ă©cole de Berlin est un cas isolĂ©, il dit:

“Malheureusement, ce ne sont plus des cas isolĂ©s, mĂŞme pas chez les très jeunes Ă©lèves des Ă©coles Ă©lĂ©mentaires. De tels incidents existent maintenant dans de nombreuses Ă©coles en Allemagne. Une chose est certaine : les vidĂ©os violentes et cruelles des rĂ©seaux sociaux sont arrivĂ©es depuis longtemps dans la vie Ă©tudiante. Dans les forums de discussion comme WhatsApp, des films comme la vidĂ©o de dĂ©capitation de Daesh dĂ©crite se rĂ©pandent comme une traĂ®nĂ©e de poudre.”

Meidinger dit qu’il y a une «polarisation et une dĂ©tĂ©rioration» croissante dans les Ă©coles des districts urbains. “Une fille juive a Ă©tĂ© menacĂ©e de mort par ses camarades de classe et il y a encore et encore des attaques antisĂ©mites Ă  Berlin”, dit-il.

“Certaines Ă©coles sont maintenant protĂ©gĂ©es par des gardes de sĂ©curitĂ© privĂ©s”, explique Meidinger. “Ils devraient assurer la sĂ©curitĂ© dans les bâtiments, dans les cours d’Ă©cole et aux entrĂ©es. Bien que cela corresponde Ă  une capitulation en termes de pĂ©dagogie, c’est comprĂ©hensible, car les Ă©lèves apportent encore et encore des couteaux ou des lacrymos Ă  l’Ă©cole.

Meidinger prĂ©vient que des progrès sur l’intĂ©gration doivent ĂŞtre faits dans plusieurs domaines problĂ©matiques. Autrement, la situation dans les Ă©coles allemandes pourrait devenir incontrĂ´lable et “c’est quelque chose que nous ne pouvons pas permettre”, dit-il.

Source : Voice of Europe