Le Conseil de l’ordre des mĂ©decins de Westphalie-Lippe sonne l’alarme : des lacunes dans les connaissances professionnelles de mĂ©decins Ă©trangers voulant travailler en Allemagne menacent de peser sur la qualitĂ© des soins donnĂ©s aux patients, selon Theodor Windhorst (Bielefeld), prĂ©sident du Conseil de l’ordre. La raison en est que le Conseil n’a le droit de vĂ©rifier que leurs compĂ©tences linguistiques, mais pas leurs compĂ©tences professionnelles.

Aux dires du gouvernement rĂ©gional, c’est une tĂąche qui est du seul ressort des gouvernements d’arrondissement. Windhorst : « Nous trouvons inadmissible d’ĂȘtre condamnĂ©s Ă  l’inaction lorsque nous constatons des insuffisances professionnelles. » De telles dĂ©ficiences ont dĂ©jĂ  coĂ»tĂ© des vies humaines en Westphalie-Lippe, ce qui est attestĂ© par des dĂ©cisions de justice. Un enfant est par exemple mort Ă  la naissance dans un hĂŽpital de Westphalie-Lippe, suite au manque manifeste de connaissances, pourtant certifiĂ©es par son pays, d’une gynĂ©cologue venue de Libye. Cette doctoresse a Ă©tĂ© condamnĂ©e Ă  une peine avec sursis pour homicide par imprudence et elle a continuĂ© Ă  travailler dans un autre hĂŽpital.

Source : Neue WestfÀlische traduction fdesouche

Ce qui est sĂ»r, c’est qu’en France, les incompĂ©tents du tiers-monde entier remercient notre numerus clausus qui recale massivement des blancs avec un niveau supĂ©rieur Ă  ce qu’on est obligĂ© d’importer ensuite 😁

.

Laisser un commentaire