L’Histoire européenne, y compris ses mythes et légendes, est tellement riche qu’elle a inspiré de nombreux univers parallèles.

L’Histoire de notre civilisation ainsi que les mythologies grecques, celtes, germaniques, nordiques, ont inspiré tant d’univers qui passionnent une majorité de joueurs blancs : rôlistes, grandeur nature, gamers, lecteurs…

Parmi ces univers, peu rivalisent la complexité de celui de J.R.R Tolkien, qui est allé jusqu’à inventer des langues comme le Sindarin, langue elfique en laquelle est chanté ce poème par l’envoûtante Irlandaise Enya.

 

Aníron Je désire
Couplet 1 O môr henion i dhû:
Ely siriar, êl síla
Ai! Aníron Undómiel
Depuis les ténèbres je comprends la nuit :
Les rêves s’effondrent, une étoile brille
Ah! Je désire l’Etoile du Soir.
Couplet 2 Tiriel arad ‘ala môr
minnon i dhû-sad oltha
Ai! Aníron Edhelharn.
Ayant regardé le jour s’assombrir
Je vais dans la nuit – un endroit où rêver
Ah! Je désire l’Elessar.
Couplet 3 Alae! Ir êl od elín!
I ‘lir uin el luitha guren.
Ai! Aníron Undómiel.
Regarde ! L’étoile des étoiles !
La chanson de l’étoile enchante mon cœur.
Ah! Je désire l’Etoile du Soir.
Couplet 4 I lacha en naur e-chun
Síla, éria, brónia.
Ai! Aníron Edhelharn.
La flamme du feu du cœur
Brille, grandit, résiste.
Ah! Je désire l’Elessar.