» Plus on avance dans les années universitaires, moins il y a de noirs  »

 » non, je n’ai pas d’amis blancs  »

 » Quand on se voit, on se dit bonjour, bonsoir, c’est tout  »

 » Ou j’habite, y’en a pas beaucoup  »

 » Mon copain est blanc… j’essaie de déteindre sur lui… de l’africaniser  »

Le grand remplacement, démasqué, au détour de questions anodines…