10 ans à prôner la réconciliation sans musulmans ou presque à leurs assemblés (la « petite horde » se contentant de Facebook, ett d’avatar orné d’un drapeau… palestinien), les fan-clubs Asselineau/Dupont-Aignan, de cadres dissidents mais antirévolutionnaires (changer le système sans le changer), d’autres appelant à voter Fillon pour préserver leur rente foncière…

C’est à se demander si les électorats blancs d’un Mélenchon, Arthaud, Poutou ou même Hamon ne seraient pas plus proches, au vu de leurs statuts sociaux, du vote F.N (encore préservés géographiquement des lieux insupportables de concentration maghrébines, notamment à l’Ouest de la France), que la clique faussement identitaire, souvent parisienne, de petits blancs pas vraiment en désespérance, souhaitant garder le beur et l’argent du beur…

Cela me rappelle la phrase d’un certain Adolf H. : « [Il y a plus de liens qui nous unissent au bolchevisme que d’éléments qui nous en séparent. Il y a par-dessus tout, un vrai sentiment révolutionnaire, qui est vivant partout en Russie]… [J’ai toujours fait la part des choses, et toujours enjoint que les anciens communistes soient admis dans le parti sans délai. Le petit-bourgeois et le chef syndical ne feront jamais un national-socialiste, mais le militant communiste, oui.] »

Les mouvements fascistes sont avant tout de bases prolétariennes (NSDAP : Parti national-socialiste des travailleurs allemands), n’allez-donc pas compter sur la bourgeoisie pour renverser la table, bien au contraire, ce sont en réalité les derniers à avoir intérêt à une révolution.
Aussi, sur l’échiquier politique ils sont bien appelés les « conservateurs », et ce mot désigne bien quel est l’objectif de leur mouvement, que dis-je, de leur positionnement statique (objectif : conserver leurs richesses).

Dès lors que vous avez cette grille de lecture, toutes leurs actions apparaissent plus logiques.
Tous défendent l’armée de réserve du Capital, tous méprisent les travailleurs : Soral se vantant dans une vidéo d’avoir « fui le monde de l’usine », Asselineau possédant plus de 2 millions d’Euros de propriétés foncières (y compris en Polynésie), Dupont-Aignan dans ce même registre a aussi profité des spéculations immobilières (l’immigration augmentant la demande, et donc, logiquement, les prix…).

Un message à tous les réconciliateurs bourgeois, les royalistes saupoudrés de catholicisme de vitrine, et qui se croient classes avec leurs fleurs de lys alors qu’ils sont employés de banque ou fonctionnaires de la république, tous ces petits parasites du tertiaire en réalité qui ne rêvent que d’un engagement de façade pour compenser leur vie d’immobilité permanente (expliquant leur mépris des expatriés), nous ne sommes plus dupes, votre masque est désormais tombé : vous n’êtes que des bourgeois ! 

Adolf Marx