Un char celtique unique au monde a été récemment retrouvé en Bulgarie. Il est le témoin d’une présence celte en Thrace, il y a 2 300 ans. Alors que tous les chevaux enterrés sont couchés, les deux chevaux enterrés de ce char celtique sont debout, comme pétrifiés. Chez les Celtes, peuple cavalier, le cheval est si important qu’on lui voue un culte. (…)

Jordan Anastassov : “On est en présence d’une découverte exceptionnelle. Il s’agit d’un char celtique retrouvé à plus de 2 000 kilomètres du territoire des Gaulois. C’est unique. Ce char a été déposé dans une fosse avec ses deux chevaux qui ont la particularité d’avoir été modelés, figés dans le mouvement.

C’est extraordinaire et unique dans la mesure où nulle part ailleurs on a retrouvé cela, même en Bulgarie, c’est le seul exemple connu. On est dans une mise en scène qui rejoint l’ensemble des rituels funéraires associés à ce territoire. Il faut imaginer un véhicule à la base majoritairement constitué de bois, qui a disparu. On a les empreintes qui restent encore sur le terrain et on a également toutes les garnitures en fer ou en bronze qui sont conservées et qui ont été restaurées depuis. On va avoir des pièces technologiques qui ont pour but de maintenir la structure même du char, bloquer les roues. Et on a les éléments qui sont plutôt décoratifs, qui sont plutôt en bronze avec l’expression d’un art celtique identique à ce que l’on va retrouver en Europe centrale et occidentale.

À côté de cela, on a les chevaux qui sont attelés avec un système de harnachement, des mors en position fonctionnelle dans les bouches, des boutons décoratifs également qui faisaient partie du système de harnais.”

Source : France Culture