Respect. Steven Pruitt, l’Ă©diteur derriĂšre un tiers du contenu de WikipĂ©dia : plus de trois millions d’article Ă  lui tout seul !

Il a passĂ© les 13 derniĂšres annĂ©es Ă  consacrer trois heures par jour Ă  la recherche d’informations pour amĂ©liorer WikipĂ©dia.

Steven Pruitt est la personne qui a écrit et édité le plus dans tout le Wikipédia anglais.

Tout le monde sait que WikipĂ©dia est le rĂ©sultat de milliers de personnes qui ont Ă©ditĂ© le contenu, une encyclopĂ©die gratuite oĂč chacun peut contribuer avec son petit grain de sable … Cependant, il y en a qui prĂ©fĂšrent passer des heures et des heures Ă  rĂ©diger du contenu comme Steven Pruitt qui en a Ă©crit le tiers. L’encyclopĂ©die Internet compte plus de 5,7 millions de pages en anglais, en plus de millions de traductions dans d’autres langues. Tous sont Ă©crits par des volontaires et Pruitt est devenu l’un des plus dĂ©vouĂ©s Ă  son contenu : il compte environ 3 millions d’éditions sur WikipĂ©dia et a Ă©crit 35 000 articles.

Il a Ă©tĂ© nommĂ© la personne la plus influente sur Internet par le magazine Time puisque son travail comprend un tiers de tous les articles en anglais sur WikipĂ©dia, selon une interview de Pruitt sur CBS. Le rĂ©dacteur en chef est un amoureux obsĂ©dĂ© par l’histoire et, sous le nom de Ser Amantio Di Nicolao, inspirĂ© par son personnage d’opĂ©ra prĂ©fĂ©rĂ©, il a commencĂ© Ă  Ă©crire sur le Web avec un article sur son arriĂšre-grand-pĂšre. “Mon premier article concernait Peter Francisco, mon arriĂšre-arriĂšre-grand-pĂšre… et si nous avions une heure, je pourrais probablement raconter toute son histoire, il Ă©tait sergent d’armes au SĂ©nat de Virginie”, a dĂ©clarĂ© Pruitt.

Longtemps pris pour un fou par sa propre famille

Pruitt vit avec ses parents dans la mĂȘme maison oĂč il a grandi et a avouĂ© que pendant un certain temps dans sa propre famille, il avait Ă©tĂ© qualifiĂ© de “fou” pour avoir Ă©crit tant de choses sur l’Histoire sur WikipĂ©dia. Cependant, ses efforts et son dĂ©vouement ont Ă©tĂ© rĂ©compensĂ©s lorsque le magazine Time l’a inclus dans la liste des 25 personnes les plus influentes sur Internet, aux cĂŽtĂ©s du prĂ©sident Donald Trump, l’Ă©crivain J.K. Rowling et la cĂ©lĂ©britĂ© Kim Kardashian.

“L’idĂ©e de tout libĂ©rer est fascinante pour moi, ma mĂšre a grandi en Union soviĂ©tique, je suis trĂšs consciente de ce que peut signifier rendre libre la connaissance, cette information est gratuite”, a-t-il dĂ©clarĂ© lors de l’interview, oĂč il a prĂ©cisĂ© qu’il n’a rien facturĂ© pour tout le travail qu’il a accompli. Pruitt consacre plus de trois heures par jour Ă  la collecte de livres, de revues spĂ©cialisĂ©es et Ă  la consultation d’autres sources sur Internet pour ensuite Ă©diter et Ă©crire du contenu dans l’encyclopĂ©die numĂ©rique. En fait, son propre travail est la recherche, il travaille dans la section des archives et de l’information des douanes amĂ©ricaines. Pour avoir une idĂ©e de l’Ă©norme dĂ©vouement de Pruitt dans l’Ă©dition de contenu de WikipĂ©dia au cours des 13 derniĂšres annĂ©es, il suffit de prĂȘter attention Ă  la personne qui occupe la deuxiĂšme position dans la liste des Ă©diteurs du Web, avec environ 900 000 textes de moins que Pruitt.

Source : 20minutos.es

Il est trĂšs grave que nous n’ayons pas de mots pour honorer ce genre d’homme, qui passerait pour un “cuck” aux yeux des obsĂ©dĂ©s du virilisme apolitique et individualiste. Les vrais hĂ©ros du monde blanc sont les bĂȘtes de travail et passionnĂ©s comme lui, ainsi que les scientifiques. Pas les fameux “alpha male” de LIDL qui Ă©coutent un pick-up artist musulman iranien leur expliquer que les femmes blanches sont des putes. On n’aura jamais les mots pour remercier ces blancs qui ont fait avancer l’Occident et tirĂ© la race vers le haut par passion et par abnĂ©gation. Entre 3 heures de musculation par jour pour essayer de baiser la femme du voisin, et 3 heures par jour pour rendre l’accĂšs libre au savoir, ce blanc a fait son choix. Si nous avions 10 hommes comme lui pour le communautarisme blanc, nous serions dĂ©jĂ  dans les Ă©toiles.