Respect. Steven Pruitt, l’éditeur derrière un tiers du contenu de Wikipédia : plus de trois millions d’article à lui tout seul !

Il a passé les 13 dernières années à consacrer trois heures par jour à la recherche d’informations pour améliorer Wikipédia.

Steven Pruitt est la personne qui a écrit et édité le plus dans tout le Wikipédia anglais.

Tout le monde sait que Wikipédia est le résultat de milliers de personnes qui ont édité le contenu, une encyclopédie gratuite où chacun peut contribuer avec son petit grain de sable … Cependant, il y en a qui préfèrent passer des heures et des heures à rédiger du contenu comme Steven Pruitt qui en a écrit le tiers. L’encyclopédie Internet compte plus de 5,7 millions de pages en anglais, en plus de millions de traductions dans d’autres langues. Tous sont écrits par des volontaires et Pruitt est devenu l’un des plus dévoués à son contenu : il compte environ 3 millions d’éditions sur Wikipédia et a écrit 35 000 articles.

Il a été nommé la personne la plus influente sur Internet par le magazine Time puisque son travail comprend un tiers de tous les articles en anglais sur Wikipédia, selon une interview de Pruitt sur CBS. Le rédacteur en chef est un amoureux obsédé par l’histoire et, sous le nom de Ser Amantio Di Nicolao, inspiré par son personnage d’opéra préféré, il a commencé à écrire sur le Web avec un article sur son arrière-grand-père. “Mon premier article concernait Peter Francisco, mon arrière-arrière-grand-père… et si nous avions une heure, je pourrais probablement raconter toute son histoire, il était sergent d’armes au Sénat de Virginie”, a déclaré Pruitt.

Longtemps pris pour un fou par sa propre famille

Pruitt vit avec ses parents dans la même maison où il a grandi et a avoué que pendant un certain temps dans sa propre famille, il avait été qualifié de “fou” pour avoir écrit tant de choses sur l’Histoire sur Wikipédia. Cependant, ses efforts et son dévouement ont été récompensés lorsque le magazine Time l’a inclus dans la liste des 25 personnes les plus influentes sur Internet, aux côtés du président Donald Trump, l’écrivain J.K. Rowling et la célébrité Kim Kardashian.

“L’idée de tout libérer est fascinante pour moi, ma mère a grandi en Union soviétique, je suis très consciente de ce que peut signifier rendre libre la connaissance, cette information est gratuite”, a-t-il déclaré lors de l’interview, où il a précisé qu’il n’a rien facturé pour tout le travail qu’il a accompli. Pruitt consacre plus de trois heures par jour à la collecte de livres, de revues spécialisées et à la consultation d’autres sources sur Internet pour ensuite éditer et écrire du contenu dans l’encyclopédie numérique. En fait, son propre travail est la recherche, il travaille dans la section des archives et de l’information des douanes américaines. Pour avoir une idée de l’énorme dévouement de Pruitt dans l’édition de contenu de Wikipédia au cours des 13 dernières années, il suffit de prêter attention à la personne qui occupe la deuxième position dans la liste des éditeurs du Web, avec environ 900 000 textes de moins que Pruitt.

Source : 20minutos.es

Il est très grave que nous n’ayons pas de mots pour honorer ce genre d’homme, qui passerait pour un “cuck” aux yeux des obsédés du virilisme apolitique et individualiste. Les vrais héros du monde blanc sont les bêtes de travail et passionnés comme lui, ainsi que les scientifiques. Pas les fameux “alpha male” de LIDL qui écoutent un pick-up artist musulman iranien leur expliquer que les femmes blanches sont des putes. On n’aura jamais les mots pour remercier ces blancs qui ont fait avancer l’Occident et tiré la race vers le haut par passion et par abnégation. Entre 3 heures de musculation par jour pour essayer de baiser la femme du voisin, et 3 heures par jour pour rendre l’accès libre au savoir, ce blanc a fait son choix. Si nous avions 10 hommes comme lui pour le communautarisme blanc, nous serions déjà dans les étoiles.