Après avoir vandalisé des statues sous l’œil passif, voire permissif, des autorités, les SJW ne savent plus vers quoi tourner leur chasse aux sorcières. Au Texas, un groupe de gauchistes violents s’est choisi une cible plutôt inattendue : un café à chats. Le Blue Cat Coffee, premier café à chats – c’est simplement un café avec des chats qui y vivent, tout simple mais il fallait y penser – de l’État, se retrouve accusé de “gentrifier” les lieux et ainsi d’empêcher des “business tenus par des minorités” d’exister. Et ce, bien qu’il affiche les couleurs du drapeau arc-en-ciel sur ses murs et que ses propriétaires soient des jeunes femmes !

Le gauchisme est-il en train de s’autodévorer ? Depuis plusieurs mois, des individus masqués débarquent en groupe et avec des objets contondants autour du café. Ils crient “white people, get out“, menacent les clients et les propriétaires, et ont au moins une fois vandalisé les lieux. Les propriétaires du Blue Cat Café ont ainsi retrouvé un matin les serrures collées. “Personne n’a été blessé“, témoignait l’une d’elles, “mais il aurait pu arriver quelque chose de grave aux chats qui étaient enfermés à l’intérieur.

Malgré des plaintes répétées auprès de la police, celle-ci refuse d’enquêter.Ils nous ont dit qu’ils ne voulaient pas créer de problèmes.” Selon que vous êtes gauchiste ou étiqueté d’extrême droite, vous avez tous les droits ou bien aucun. Et bientôt, le seul fait d’être blanc et de réussir dans son entreprise sera suffisant pour être étiqueté, prélude à toutes les violences et lynchages commis avec la bénédiction (ou au moins la permission de fait) du monde officiel.

Plus de détails dans la vidéo ci-dessous :

.