« Le danger est réel », Marine Le Pen « peut gagner » l’élection présidentielle dès 2017, a affirmé aujourd’hui Jean-François Copé, candidat à la primaire de la droite, lors de l’émission « Questions d’info » LCP/Le Monde/AFP/France Info.

« Le danger est réel. Moi quand on me dit le risque c’est pour 2022 pas pour 2017, je pense qu’on a tort. Je pense qu’elle peut gagner bien sûr », a-t-il déclaré au sujet de la présidente du Front national, donnée présente au second tour de la présidentielle par tous les sondages. « Les gens sont exaspérés, exaspérés qu’on leur donne des leçons de morale, exaspérés qu’on les culpabilise, exaspérés qu’on les pointe du doigt », a avancé M. Copé.

« On a rien le droit de dire en France, vous avez vu les polémiques qu’on crée quand on a le malheur, comme je l’ai fait moi, de poser des problèmes concrets », a-t-il affirmé, rappelant le « tollé général » qu’il avait suscité lorsqu’il avait parlé en 2012 de « racisme anti-blanc » dans les quartiers difficiles. « A quoi peut ressembler un gouvernement qui passe son temps à accuser les trois quarts de ses concitoyens d’être des racistes et des xénophobes ? c’est insupportable », a-t-il aussi déclaré.

Il a par ailleurs affirmé que « la droite et la gauche se trompent de combat en pensant que le vrai sujet, c’est la défense des minorités ».

Le Figaro