Près de 150 personnes se sont mobilisĂ©es pour libĂ©rer un squat. Les occupants avaient quittĂ© les lieux un peu plus tĂ´t et c’est donc sans effraction et sans violence qu’ils ont vidĂ© la maison et fait venir un serrurier pour changer les serrures. La propriĂ©taire (pas Ă  l’origine de l’opĂ©ration) Ă©mue rĂ©cupère ses biens et remercie ses bienfaiteurs.”


Source : Le Dauphiné