C’est au cours de l’âge du Fer (environ 800 à – 25 avant notre ère) que surviennent un grand nombre d’innovations technologiques en rapport avec ce métal. Son usage se répand progressivement dans la société, d’abord pour les armes et les parures, puis pour l’outillage, la quincaillerie ou la vaisselle. L’usage des alliages ferreux vient révolutionner les sociétés protohistoriques, surtout dans le domaine de la guerre.

L’armement laténien a souvent été abordé comme un objet «figé», qu’on peut placer dans des typo-chronologies savantes, dont les formes sont des aléas plus esthétiques qu’utilitaires. Pourtant, il est préférable de l’appréhender de manière fonctionnelle: les variations morphologiques sont le fruit d’une longue maturation issue des champs de bataille. Pas de place pour le hasard!

Si des chercheurs ont esquissé une approche des techniques martiales gauloises ces trois dernières décennies, ce n’est que depuis peu que l’on s’autorise à recourir à d’autres champs disciplinaires que l’archéologie ou les textes antiques pour mieux connaître l’utilisation des armes.

Lire la suite sur arcinfo.ch