Des chercheurs prĂ©tendent avoir dĂ©couvert en GrĂšce le plus vieux de nos ancĂȘtres hors d’Afrique.

C’est un petit bout de crĂąne qui a Ă©tĂ© dĂ©couvert dans les annĂ©es 1970 dans la grotte d’Apidima, dans le sud de la GrĂšce, et qui dans les semaines Ă  venir pourrait bien nourrir de nombreuses discussions dans la communautĂ© des prĂ©historiens. Selon des travaux publiĂ©s ce mercredi dans la revue Nature et menĂ©s par la palĂ©oanthropologue grecque Katerina Harvati de l’universitĂ© de Tubingue, en Allemagne, cet os aurait en fait appartenu Ă  un «Homo sapiens» parcourant la GrĂšce il y a plus de 210.000 ans, soit plus de 150.000 ans plus tĂŽt que nous ne le pensions. Une affirmation qui soulĂšve dĂ©jĂ  une certaine incomprĂ©hension dans la communautĂ© scientifique.

Originaire d’Afrique, «Homo sapiens» est notre ancĂȘtre direct (depuis 200.000 ans il n’y a plus aucune distinction anatomique). Son plus vieux squelette, mis au jour Ă  Djebel Irhoud au Maroc, est datĂ© de 315.000 ans. À cette pĂ©riode, l’Europe Ă©tait occupĂ©e par l’homme de Neandertal.

Source : lefigaro.fr