Le nationalisme blanc est une idéologie politique prônant la définition raciale de l’identité nationale pour l’ensemble des peuples blancs.
Le mouvement rejette l’égalité comme idéal de société et insiste pour renforcer la base de la nature humaine par l’hérédité. Le nationalisme blanc est souvent confondu avec un de ses sous-groupes, qui est le suprémacisme blanc.
Cependant, il n’y a qu’une minorité de nationalistes blancs qui prônent le suprémacisme, ou bien le séparatisme pour faire un pays totalement formé de la race blanche.

Aux États-Unis, de nombreuses associations se réclament du nationalisme blanc, dont la National Alliance ou Americain Renaissance. Les groupes nationalistes blancs peuvent aussi se revendiquer du nationalisme européen, de l’aryanisme ou encore du néonazisme. Certains groupes se revendiquent du Nationalisme blanc mais s’inscrivent dans une démarche tout à fait pacifique.

Un livre intéressant sur le sujet, pour aller plus loin : LE NATIONALISME BLANC

Principales figures du mouvement :
– Louis Beam
– Don Black
– Pat Buchanan
– David Duke
– Sam Francis
– Nick Griffin
– David Lane
– Robert Jay Mathews
– William Luther Pierce
– Kevin B. MacDonald
– Tomislav Sunić
– John Tyndall
– Ernst Zündel
– Jared Taylor