– Le titre de l’article est une parodie de la fameuse phrase de Charles Maurras : “Le désespoir en politique est une sottise absolue”. J’ai toujours trouvé cette phrase arrogante.

– Une seule information pour montrer la puissance du conditionnement idéologique sur les citoyens : Les résultats aux européennes dans le 18ème arrondissement de Paris : Source.

 
– Les habitants du 18ème arrondissement de Paris ont de gros problèmes avec les migrants. Nuisances, insécurité, crack. Les migrants se concentrent dans le nord, près de la Porte de la Chapelle, mais ces problèmes touchent une partie considérable de l’arrondissement.
 
Et bien malgré ça, le score du Rassemblement National n’est que 7% !
 
En Marche a 25 %. Les écologistes socialistes ont 25 %.
 
Les listes d’extrême gauche invasionnistes obtiennent des scores énormes :
 
9 % pour la liste de Raphäel Gluckmann.
7 % pour la France Insoumise.
5 % pour le Parti Communiste.
5 % pour Billal Hamon.

Le panurgisme, clé de la démocratie
 
– On a là une nouvelle preuve forte que la puissance du conditionnement idéologique est très forte. Malgré ces nuisances, purement liées à l’immigration et au laxisme, il n’y a aucune remise en cause chez les parisiens. Je n’espérais pas un RN à 40 %, mais 7 %, c’est plus de trois fois moins que la moyenne nationale !
 
Au contraire, les parisiens fuient volontiers dans l’écologisme de gauche. Ils ne subissent aucun problème écologique, mais ils sont contents de s’acheter un supplément d’âme avec ce vote.
 
Il y a un vase communiquant entre partis de gauche (par exemple les gens qui votaient PS autrefois, se sont reportés sur les Verts). Ce vase communiquant existe aussi entre partis de droite (Républicains->RN), mais il n’y a pas de vase communiquant entre la gauche et la droite. C’est comme si deux peuples de culture différente habitaient sur un même territoire (et je ne parle même pas des immigrés).
 
– Malgré l’immigration-invasion depuis 40 ans, les migrants qui arrivent en masse depuis 2015, le terrorisme et 6 mois de Gilets Jaunes, le score des patriotes (les gens de bon sens) reste autour des 30 %. Avec en plus, une abstention de 50 %. Un réservoir important de cons apolitiques (dont beaucoup d’immigrés) que le système médiatique pourrait mobiliser contre la menace fasciste en 2022.
 
 
 
Pour le français moyen, peu importe que son enfant grandisse des classes africaines et apprenne à parler comme Joey Star. Tant que son pouvoir d’achat se maintient, tout va bien.
 

Il n’y a plus qu’à espérer le fameux “effondrement économique” tant promis par des Pierre Jovanovic ou Olivier Delamarche depuis 15 ans. Mais c’est un effondrement qui n’arrive pas. Et je crois qu’il n’arrivera pas : il y aura simplement une lente dégradation économique et sécuritaire, et une habituation.

Auteur : Joffrey Marrot.

 

Pierre Jovanovic