– On critique les sondages mais ils sont quand même souvent pertinents.

– Selon les plus récents sondages il y aura au second tour Macron et Le Pen.

– Henry de Lesquen, un homme que nous aimons pourtant pour son intelligence, sa rigueur intellectuel et son courage, fait partie de ceux qui soutiennent Fillon dès le premier tour.

– Selon lui, Macron serai une ordure cosmopolite, tandis que Fillon serai un homme de droite, qui aime la France et s’emploiera à défendre son identité et son intérêt national.

 

– Je lance officiellement, avec courtoisie, ce défi à Monsieur Henry de Lesquen :

« Monsieur De Lesquen, supposons que Macron et Le Pen soient qualifiés au second tour, et que Fillon choisisse d’apporter son soutien à Macron, le candidat de l’oligarchie cosmopolite.

Si cela arrive, reconnaîtrez-vous vous être entièrement trompé sur le compte de Fillon ? Reconnaîtrez-vous avoir commis une grande faute politique et morale en ayant induit tant de gens à voter Fillon au premier tour ? »

– Je ne sais pas vous, mais moi je prend les paris que si Fillon n’est pas au second tour, il soutiendra Macron face à Le Pen. Ce n’est pas nouveau avec l’UMPS. En réalité, cette situation est très ancienne, puisque cela fait plus de cent ans (sauf sous l’Occupation et sous De Gaulle), que cette Bourgeoisie a-nationale est au pouvoir.

Ces bourgeois s’opposent en superficie entre la « gauche » et la « droite », mais chaque fois que leur pouvoir a été menacé, la mascarade a aussitôt cessé. Le candidat de « droite » a alors immédiatement accouru pour aider son ami bourgeois (souvent franc-maçon comme lui) de « gauche » face à la menace nationaliste ou communiste (à l’époque, le communisme était une grande menace pour les possédants).