Bientôt quoi, des sédatifs pour ne pas stigmatiser son voisin djihadiste et ne pas céder à lestrem-drouate ? Comme dans le film Equilibrium, va-t-on bientôt aussi traiter la colère, les sentiments de rejet et les discriminations qui ont bâti notre civilisation, en imposant la prise de sédatifs pour ne plus ressentir d’émotion, et donc avoir la paix (pour nos despotes) ? Merci à Mickael pour cette info hallucinante.

Y.M.

Presqu’un an après les attentats du 13 novembre, un traitement pour soigner les traumatismes psychologiques des victimes d’attentat serait sur le point d’être trouvé par des médecins.