Sur le site psychiatrictimes.com, un rapport d’étude fait un lien entre le déséquilibre psychotique et la carence en vitamine D, elle-même associée à la « minorité ethnique » :

« Les troubles cognitifs sont une dimension centrale de la psychopathologie et un élément clé pour déterminer la qualité de vie et le fonctionnement chez les patients atteints de psychose. (…)

La vitamine D est un stéroïde neuroactif avec un rôle central dans le développement et le fonctionnement du système nerveux central. Des niveaux trop bas de vitamine D sont associés à des troubles cognitifs chez les personnes âgées, à la schizophrénie et au premier épisode psychotique. (…)

D’après une étude, la carence en vitamine D est associée au diagnostic de désordre psychotique, à la minorité ethnique, aux antécédents d’abus d’alcool et de drogue, et à un QI plus bas. »

 

Sur le site novexpert-lab.fr, on rappelle que la vitamine D se synthétise lors de l’exposition solaire ou :

« (…) si 15 à 30 minutes d’ensoleillement représentent la dose journalière nécessaire en vitamine D pour les peaux claires, les peaux très foncées ont besoin de plusieurs heures de soleil. Les peaux noires sont donc plus sujettes aux carences en vitamine D dans les pays du Nord, où le soleil est rare et de faible intensité. C’est un réel problème sanitaire pour de nombreux immigrés d’Afrique ou du Moyen-Orient… De même, la vitamine D permet la fixation du calcium. Afin de compléter l’action de la vitamine D, les peaux claires ont développé une enzyme pour digérer le lait d’animaux, et digèrent mieux le lactose que les peaux foncées ! »

 

Le lait de vache est d’ailleurs très riche en vitamine D. Un litre de lait de vache procure l’apport journalier recommandé en vitamine D, et il n’y a que chez les blancs qu’on le digère aussi bien. Rien d’étonnant vu qu’il est consommé massivement chez le blanc depuis des millénaires et qu’il lui a permis de traverser les innombrables hivers. Évitez le lait de soja qui transforme en fragile « soy boy » citoyen du monde, n’écoutez pas le lobby anti-lait et buvez votre lait de vache en paix afin de rester blanc et de bénéficier de cet avantage évolutif ancestral sur les populations dont même la physiologie leur rappelle qu’ils ne sont pas chez eux.