Après les « Fake News » de Macron, voilà qu’on veut nous faire croire que le Français est « complotiste ». Prélude à une infantilisation accrue des français et à l’alourdissement d’un arsenal répressif déjà parmi les plus durs de la planète.

La méthode est simple : mélanger des assertions complètement farfelues à d’autres qui le sont beaucoup moins, cibler des catégories de population complètement différentes, ajouter des étiquettes à visée clairement offensive et répressive comme « théorie du complot » ou « fake news », puis secouer le tout. Ainsi, l’étude pour le moins biaisée menée par l’ONG Conspiracy Watch et la Fondation Jean Jaurès mélange allègrement des questions pour islamistes qui considèrent que la Terre plate, d’autres sur des zones d’ombre de l’histoire contemporaine où le doute peut s’avérer tout à fait rationnel et plausible (comme l’assassinat de JFK), et d’autres encore sur des vérités factuelles devenues soudain « complot ». Par exemple, le rapport estime « complotistes » ceux qui considèrent l’immigration comme un « processus inquiétant causant des problèmes de coexistence entre des cultures très différentes ».

À l’arrivée, l’étude créée un improbable amalgame où l’islamiste qui croit que la Terre est plate et nie l’évolution est placé au même rang que le votant de droite qui redoute l’immigration massive.

Hypocrisie, mensonges éhontés et relativisme à deux balles : ces pseudo-études ne font que dévoiler le parti pris évident et malsain de Big Brother. Les mêmes qui nous ont dit de ne « pas faire d’amalgame » entre l’Islam et l’Islam sont les mêmes qui amalgament allègrement le Blanc de droite au terroriste daechien, comme ils amalgament le moindre doute vis-à-vis des versions officielles au bien connu cilisiounistes. Une analyse d’une pauvreté affligeante qui montre à quel point les bobos vivent dans une bulle et réduisent une réalité sociologique complexe à des catégories artificielles pour ne pas la voir.

Joe Bauers
Charles Janson