Les gangs armés de Londres quittent la capitale et la police met en garde contre la possibilité d’un «massacre des classes moyennes».

Des avertissements sévères de la commissaire aux enfants Anne Longfield que les jeunes de toutes les villes de taille moyenne pourraient être happés par le trafic de drogue, y compris les refuges de classe moyenne comme Cambridge, par des «comtés» où les gangs distribuent des drogues loin de leurs propres régions. Des gangsters armés «à la Yardie» prêt à mener des attaques à l’acide menacent de prendre le contrôle du commerce.

Les enfants de classe moyenne de plus en plus impliqués dans les réseaux pédocriminels esclavagistes

“C’est maintenant quelque chose de problématique dans tout le pays et pour la plupart des villes de grandes tailles. Si elles n’ont pas déjà été ciblées, elles seront ciblées. Il y a de plus en plus d’exemples d’enfants de la classe moyenne impliqués », a expliqué Mme Longfield.

L’inspecteur-détective Billy Bremner de la police de Cambridgeshire a déclaré: «Les lignes de comté sont un fléau massif pour la société. Cela implique la traite des êtres humains, l’exploitation des enfants et l’exploitation sexuelle. ”

Les forces de police et le système judiciaire réagissent fortement à la menace par des raids, des arrestations et des condamnations.

Les trafiquants de drogue sont principalement des racailles d’origine africaine

L’explosion du trafic de crack et de cocaïne dans le sud de l’Angleterre a amené des gangs du comté de Londres et d’autres villes à se déplacer pour répondre à la demande, a annoncé dimanche le Sunday Express.

Selon l’inspecteur-détective Bremner, environ 40% des marchands de comté se rendent dans sa région en train et déclarent : «Ce sont principalement des hommes noirs d’origine somalienne ou afro-antillaise âgés de 14 ans et plus».

L’inspecteur en chef David Coleman, de la Direction des crimes graves de Kent et d’Essex, a déclaré: «Les criminels impliqués dans la vente de drogues de classe A sont impitoyables et commettent souvent d’autres délits graves contre des consommateurs de drogues, des marchands rivaux ou des innocents avec des couteaux ou d’autres armes. ”

Source