5.000 ans avant J.C, les bébés étaient alimentés par des biberons d’argile remplis de lait animal ! C’est la première fois que des travaux démontrent ce mode d’alimentation en supplément de l’allaitement maternel.

On hésitait parfois à les prendre pour des vases, ou des récipients destinés à nourrir des malades. En réalité, ces poteries préhistoriques apparues 5.000 ans avant J.C sont bien des biberons. En les analysant, des chercheurs britanniques ont identifié qu’ils avaient contenu du lait d’origine animale ! Une découverte d’importance, porteuse de nombreuses nouvelles informations sur le mode de vie de nos ancêtres, et publiée dans Nature.

De mystérieux récipients d’argile retrouvés dans des tombes de bébés

Il y a 16 ans en Allemagne, des chercheurs ont découvert pour la première fois un “vaisseau d’alimentation” en argile, datant de 5.500 à 4.800 avant J.C. “Ces récipients uniques, dotés d’un petit bec à travers lequel un liquide peut être versé ou aspiré, se présentent sous de nombreuses formes et tailles et présentent parfois une forme zoomorphe“, c’est-à-dire une forme inspirée de l’animal. Ajouté à d’autres découvertes de ce type en Europe, et particulièrement dans des tombes d’enfants, l’hypothèse du biberon était en première ligne. D’autant que la petite taille des récipients était compatible avec la prise en main par un bébé. “Toutefois, il a également été suggéré que ces récipients (…) alimentaient des malades ou des infirmes“, précisent les auteurs dans la publication, des chercheurs de l’Université de Bristol.