Le migrant congolais était demandeur d’asile à Berlin quand il aurait commis ce crime sanglant.

L’homme, seulement identifié comme Yve M, est accusé d’avoir utilisé un couteau pour poignarder sa copine 30 fois avant de décapiter son cadavre.

Il a ensuite coupé son bras gauche et le petit doigt de sa main droite avant de décorer son corps.

La police a été appelée le 10 juin de l’année dernière par un voisin qui a signalé une puanteur insupportable venant de l’appartement.

Quand la police a trouvé la victime, identifiée comme Tunay G, son cadavre avait déjà commencé à se décomposer.

Bizarrement, le corps de la femme avait aussi été décoré avec des pierres, des plumes et de la ficelle — ce qui a amené les enquêteurs à soupçonner un meurtre rituel.

German police officers

extrait de Express.co.uk