Source : La Croix

 

– En Israël, il existe une toute petite communauté de juifs noirs dénommée les “black hebrew”, à ne pas confondre avec les falashas, les “juifs éthiopiens”.

Comme d’habitude avec les afros, tout est dans le folklore et l’apparence

– L’article de La Croix est plutôt plaisant à lire, il comporte des anecdotes rigolotes sur cette communauté bien curieuse. Par exemple :

“Fondée sur le respect de la vie la plus organique, elle se traduit par le refus de consommer des protéines animales, de recourir aux pesticides et de porter des vêtements synthétiques, par la pratique d’accouchements naturels – sauf exception – et une préférence pour les soins par les plantes, l’interdiction du tabac et de l’alcool, le port de tenues vestimentaires modestes, l’exercice physique…”

 

Interdiction du tabac et de l’alcool ? Je prends.

Exercice physique obligatoire ? Je prends !

El Famoso Ben Ammi

– Bravo à Mr Ben Ammi (et non pas Bel Ami…), le fondateur de cette sympathique secte, d’avoir eu la très bonne idée de cette obligation de faire du sport !

– C’est bien mieux par exemple que l’horrible circoncision, qui est une mutilation infantile sans consentement.

 

Pour ceux que ça intéresse, je les invite à lire l’article de La Croix, dont vous pouvez trouver la source tout en haut du présent article.

Pas sûr qu’accepter cette petite bande d’illuminés afros ait été la meilleure décision stratégique d’Israël… néanmoins, la menace dysgénique est très faible, car ils ne sont que 3000. Et non pas plusieurs millions, comme chez nous. Pas folle la guêpe…