Le députée afro-américaine Maxine Waters a répété robotiquement que la destitution de Trump était imminente pendant plus d’un an. 

Waters a suggéré que si l’enquête du conseiller spécial Robert Mueller n’aboutit pas à une destitution, l’affaire présumée de Trump avec la star du porno « Stormy Daniels » (de son vrai nom Stephanie Clifford) l’éjectera du pouvoir.

Trump a déclaré lors d’un rassemblement en Pennsylvanie, samedi soir, que « nous devons vaincre Nancy Pelosi et Maxine Waters, une personne à très faible QI ». Le président des Etats-Unis s’est ensuite moqué d’elle en l’imitant : « On va le destituer ! ».

Waters réplique : «Je ne vais pas m’enfuir, je ne suis pas intimidée par lui, et donc il peut continuer à me traiter de tous les noms, j’en ai plein pour lui. En fait, tout le monde sait qu’il est un escroc. Il a été un escroc toute sa vie. « 

Ironie du sort, Maxine, qui a été législateur pendant 41 ans, croit que l’affaire présumée de Trump avec Stormy Daniels pourrait mener à sa destitution – ce qu’aucun expert juridique n’a suggéré jusqu’à présent. Trump ne risquait d’être mis en accusation que s’il se parjurait lui-même sous serment comme Bill Clinton – quand il a menti au congrès sur l’affaire qu’il avait avec une subalterne, en tant que président.

Il convient de noter que lorsque Bill Clinton a été poursuivi en décembre 1998, Waters l’a défendu en dénonçant «des milliers de pages d’ouï-dire, d’accusations, de commérages et de bavardages téléphoniques » (NYT Oct. 9, 1998qui, selon elle, n’ont pas permis de prouver que Clinton mentait.

Waters a ajouté : « Il est temps d’aller de l’avant. Réprimandez le président [Clinton], condamnez-le, mais passons à autre chose… Ces procédures grossièrement injustes ne feront que déchirer ce Congrès et cette nation. »

Apparemment, Maxine Waters ne se soucie que de la nation que lorsque c’est un Démocrate sur la sellette.

Source : Zero Hedge traduction suavelos