Le députée afro-américaine Maxine Waters a répété robotiquement que la destitution de Trump était imminente pendant plus d’un an. 

Waters a suggéré que si l’enquête du conseiller spécial Robert Mueller n’aboutit pas à une destitution, l’affaire présumée de Trump avec la star du porno “Stormy Daniels” (de son vrai nom Stephanie Clifford) l’éjectera du pouvoir.

Trump a déclaré lors d’un rassemblement en Pennsylvanie, samedi soir, que “nous devons vaincre Nancy Pelosi et Maxine Waters, une personne à très faible QI”. Le président des Etats-Unis s’est ensuite moqué d’elle en l’imitant : “On va le destituer !”.

Waters réplique : «Je ne vais pas m’enfuir, je ne suis pas intimidée par lui, et donc il peut continuer à me traiter de tous les noms, j’en ai plein pour lui. En fait, tout le monde sait qu’il est un escroc. Il a été un escroc toute sa vie. “

Ironie du sort, Maxine, qui a été législateur pendant 41 ans, croit que l’affaire présumée de Trump avec Stormy Daniels pourrait mener à sa destitution – ce qu’aucun expert juridique n’a suggéré jusqu’à présent. Trump ne risquait d’être mis en accusation que s’il se parjurait lui-même sous serment comme Bill Clinton – quand il a menti au congrès sur l’affaire qu’il avait avec une subalterne, en tant que président.

Il convient de noter que lorsque Bill Clinton a été poursuivi en décembre 1998, Waters l’a défendu en dénonçant «des milliers de pages d’ouï-dire, d’accusations, de commérages et de bavardages téléphoniques » (NYT Oct. 9, 1998qui, selon elle, n’ont pas permis de prouver que Clinton mentait.

Waters a ajouté : “Il est temps d’aller de l’avant. Réprimandez le président [Clinton], condamnez-le, mais passons à autre chose… Ces procédures grossièrement injustes ne feront que déchirer ce Congrès et cette nation.”

Apparemment, Maxine Waters ne se soucie que de la nation que lorsque c’est un Démocrate sur la sellette.

Source : Zero Hedge traduction suavelos

Laisser un commentaire