Lutte contre la liberté. Dans un article inondé de larmes totalitaires et de rêveries dictatoriales, la journaliste gauchiste Fleur Labrunie déplore sur Numerama que les auteurs qui ont été bannis de YouTube ne le soient pas de Tipeee. Yann Merkado est suspendu sur Twitter, YouTube et régulièrement sur Facebook ; mais Tipeee ne l’a pas encore banni, ce qui constitue selon elle une anomalie. Elle interviewe d’illustres inconnus qui partagent sa passion liberticide : ceux-ci se lamentent que la justice française ne condamne pas fermement tout ce qui n’est pas gauchiste. Avec des condamnations pénales interdisant d’émettre toute autre opinion que celles d’extrême gauche, Tipeee pourrait supprimer les comptes des vilains petits canards.

En effet, le directeur général de Tipeee, Samuel Nomdedeu, affirme que toutes les pages sont vérifiées a posteriori de leur création. « S’il y a du contenu contre nos règles, la page sera supprimée. »

Fleur Labrunie va même jusqu’à me citer sans voir de problème à illustrer parfaitement ce dont je parlais : « derrière leur effroyable manque de testostérone et leur fragilité sous-humaine, les extrémistes de gauche nous mettraient tous au goulag si on leur donnait le choix » (source)