Le pape François a fustigé les catholiques qui faisaient passer la « bioéthique » avant les migrants, dans un texte très attendu publié lundi, rapporte Voaafrique.

« Certains catholiques affirment » que la situation des migrants est « un sujet secondaire à côté des questions ‘sérieuses’ de la bioéthique », note le pape François.

« Qu’un homme politique préoccupé par ses succès dise une telle chose, on peut arriver à le comprendre; mais pas un chrétien, à qui ne sied que l’attitude de se mettre à la place de ce frère qui risque sa vie pour donner un avenir à ses enfants », attaque le pape argentin.




Soutenez-nous par un don :




Faire un don mensuel :