P. 283 du livre Guerre civile raciale, que vous pouvez commander ici – Annexes

 

“- Les antiracistes soutiennent des musulmans noirs et arabes qui sont eux-mêmes racistes et antisémites. Comme par exemple Mehdi Meklat (qui est allé jusqu’à souhaiter un nouvel Hitler pour exterminer les juifs…), c’est un comique admiré par les médias de gauche ou, proche de lui, Oulaya Amamra (sacrée meilleur espoir féminin aux César), auteure de tweets racistes anti-Blancs et homophobes, excusée en raison de ses origines ethniques qui protègent de tout.

– Le racisme anti-Blancs, bien que généralisé, n’est pas poursuivi, car il est nié ; le racisme n’est inquiété que s’il touche des personnes issues de la diversité et provient d’auteurs blancs. Les cas en sont d’ailleurs rarissimes et, en général, falsifiés ou très exagérés.

– L’antisémitisme et le négationnisme ne sont presque jamais poursuivis s’ils proviennent de musulmans (cas très fréquents) ; ils ne le sont que s’ils proviennent d’Européens de souche, par exemple des nationalistes (cas assez rares et avec jamais aucun appel à la violence).

– Le racisme, retenu comme motif aggravant d’un crime ou délit, ne s’applique qu’aux Blancs, dans la pratique courante des tribunaux.

Officiellement, les races humaines n’existent pas ; mais, contradiction juridique, le racisme est qualifié de délit. Comme si l’on disait : les vélos n’existent pas, mais il est interdit de circuler à vélo.

– Le Cran (Conseil représentatif des associations noires) n’est pas considéré comme raciste alors qu’un Crab (Conseil représentatif des associations blanches) ne serait pas enregistré en préfecture, et ses créateurs seraient poursuivis pour racisme.

– L’expression ”Afrique noire” est politiquement correcte et autorisée. L’expression ”Europe blanche” est très mal vue, etc.”

 

Cet article avait été publié initialement dans le blog de G. Faye, et il a été modifié et réutilisé à propos, dans son dernier livre. Pensez à l’acheter ou à l’offrir pour soutenir la cause racialiste – GUERRE CIVILE RACIALE