Source : Marianne.

 

– En gros, Macron veut “Aller vers quelques heures de travail, aller vers le travail avec un accompagnement social…”. En effet, la moitié des personnes au RSA le sont depuis plus de quatre ans. Le RSA coûte 10 milliards d’euros par an.

– L’idée de fond est bonne : imposer un jour de travail par semaine me semble être une idée applicable politiquement. On ne supprime pas l’aide, mais on la conditionne à la participation à l’effort collectif.

– La majorité des Français seront d’accord car ils méprisent et détestent les RSAiste professionnels (qui parfois travaillent au noir, et ont une situation en fait meilleur qu’un honnête SMICARD).

– Cependant, tout ceci n’est qu’un événement verbal éphémère, comme il en arrive tout le temps en politique. Il est probable qu’il existe toujours une aide de base (sous un nom ou un autre) qui favorise le citoyen oisif ou le travail non déclaré.