Les trois nigĂ©rians qui s’étaient rendus coupables de vol avec violence contre une femme vĂ©nitienne de 43 ans, non-entendante, dans le passage sous-terrain ferroviaire de la Via Dante Ă  Mestre, ont tous Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ©s et arrĂȘtĂ©s.

Dans la matinĂ©e la dame s’est rendu dans les bureaux de la Police Ferroviaire, prĂšs de la gare de Mestre pour signaler l’agression. Deux hommes nigĂ©rians l’avaient d’abord aidĂ© avant de lui soustraire son tĂ©lĂ©phone portable des mains, changeant alors soudainement de direction. Ils ne furent pas sensibles aux supplications de la victime qui priait les deux hommes de lui restituer son tĂ©lĂ©phone, unique moyen de communication vu sa condition de non-entendante. Pour toute rĂ©ponse les deux hommes ont commencĂ© Ă  la traĂźner jusqu’à la faire tomber Ă  terre pour alors lui arracher son porte-monnaie, ils l’ont frappĂ©e de coups de pied et poing pour enfin s’éloigner vers un troisiĂšme homme, avec lequel ils discutaient prĂ©cĂ©demment, qui a assistĂ© Ă  toute la scĂšne en ricanant. (…)
Les trois hommes ont Ă©tĂ© identifiĂ©s: B.J., G.J, e G.R. tous nigĂ©rians, respectivement de 20, 25 et 23 ans. (…)

Source : Secolo d’Italia traduction fdesouche