Près d’un millier de tombes datant du Ier et IIè siècle après J.C. ont été découvertes dans un chantier de fouille à Narbonne. D’après les spécialistes, il s’agit d’une découverte archéologique majeure. Aux portes de Narbo Martius, nos ancêtres honoraient leurs morts, dans un vaste espace carré de 5000 m² bordé par deux voies romaines perpendiculaires, l’une franchissant la Robine, l’autre parallèle au canal.

Au départ, lors d’un premier diagnostic, les archéologues de l’INRAP ont évoqué 250, puis 500 tombes du Haut-Empire, soit Ier et IIe siècle après J-C. Ils ne s’attendaient pas à en découvrir autant… Les travaux ont ensuite attesté la présence d’un millier de tombes. Une telle ampleur dans un état de conservation exceptionnel a incité l’Etat à prescrire une fouille d’une durée de treize mois. Démarré en août dernier, ce chantier, qui emploie une quarantaine d’archéologues, revêt un caractère unique.