Lire aussi cet article du 4 octobre 2016.

En ce moment, malgré mon grand désintérêt pour la chose, je subis un déluge continu de vidéos d’électeurs de Macron qui se plaignent à Saint-Martin de ne pas être secourus par l’Etat comme ils le souhaiteraient. Les pauvres choux qu’on n’entendait pas quand les présidents successifs (Sarkozy, Hollande, Macron) sapaient le budget de l’Armée, et devaient même trouver ça plutôt positif, rêvant de paix dans le monde et de vie en harmonie au Jardin d’Eden onusien, se sont subitement mis à crier leur grosse colère contre l’Etat qui envoie des militaires sans budget, sans rien pour les abriter ou pour les approvisionner en eau et en vivres.

Et une grosse colère contre les méchants magasins qui augmentent leur prix. Mais bande de crétins, si les magasins n’augmentent pas leur prix, n’importe quelle personne achètera 10 réchauds et 100 bouteilles au lieu d’1 réchaud et 1 pack d’eau, et le magasin serait légalement dévalisé en moins d’une demi-heure. Ça s’appelle l’offre et la demande : si tu es trop con pour ne pas avoir acheté à l’avance ton matériel et ton eau, ne te plains pas du commercial qui ne fait aucun mal en augmentant le prix. Il permettra à quelqu’un qui en a vraiment besoin de payer 50 euros pour un objet qu’un autre aurait pris juste « au cas où » pour un membre de sa famille s’il a oublié d’en acheter. Donc ce que font les magasins en augmentant les prix, ça les arrange mais c’est aussi la solution la plus humaniste.

Une blanche à 95% nous explique que les Américains « n’ont évacué que les blancs ». Bah oui, les touristes américains sont blancs, patate. Bravo de le remarquer. Ce genre de personne s’étonne des pillages, après avoir cru que tout allait bien se passer en vivant à quelques centaines de mètres de gens qui aimeraient la voir mourir juste pour le plaisir de voir une « riche » claire de peau payer pour l’esclavage ou je ne sais quelle excuse pour justifier une situation d’échec social congénital.

Des fafounets essayent d’utiliser l’affaire en expliquant qu’on aurait dû être capable d’évacuer la population de Saint-Martin et de la Guadeloupe comme les Américains ont évacué leurs quelques touristes. Population de Saint-Martin : 35 000 habitants. Population de la Guadeloupe : 400 000 habitants. Comment avec un budget sans cesse taillé, on peut croire que l’Armée française a les moyens de faire le plus gros déplacement de population depuis l’expulsion des Pieds-Noirs en Algérie ?

C’est quoi ces gens qui s’intéressent à l’armée au dernier moment lorsqu’ils réalisent qu’ils en ont besoin ? Des dépenses militaires, ça se fait par des investissements dans la recherche militaire et des commandes qui se font au moins 20 ans à l’avance. Ce n’est pas la veille au soir qu’on va faire sortir de l’eau des porte-avions Charle de Gaulle et des navires cargo alors que les seuls navires de sauvetage pour lesquels on a payé, ce sont des navires pour aider les migrants attardés à traverser la méditerranée pour venir traîner dans nos villes en bons clandestins.

Et ces gens se plaignent en vidéo que les gendarmes leur disent de se défendre avec ce qu’ils ont sous la main, et qu’ils ne distribuent pas un « pack de survie spécial zombie » avec un fusil d’assaut et des munitions ? Sérieusement ? Pourtant il y a encore quelques semaines ils devaient snober les militants pro-port d’arme et trouver que les propriétaires d’armes légaux sont des fous, tout comme ces survivalistes paranos qui osent faire des provisions d’eau et de bouffe pour plus de 3 jours vous vous rendez compte ? Pauvres minables. Mangez-vous le réel dans la tronche. Vous vivez comme des porcs jouisseurs sur les mensonges et les cadavres dont vous ne voulez pas entendre parler dans votre petit train-train quotidien. Vous vous plaignez que les événements vous forcent à y penser. Mais ce que vous connaissez, ce n’est ni une famine, ni un effondrement économique, ni une guerre, ni une période de glaciation, ni une apocalypse nucléaire ni même une pandémie. C’est juste un peu d’eau qui empêche les forces de l’ordre sursollicitées de circuler facilement dans l’île, et votre monde entier se transforme en un épisode de Walking Dead.

Il va falloir se poser les bonnes questions. Qui pille ? Qui viole ? Qui tue ? Est-ce que c’est intelligent de vivre à côté de gens qui te haïssent déjà lorsque tout va bien, sans t’être armé ni équipé en conséquence ? Est-ce que vous êtes vraiment faits pour vivre ?