Quand la guerre est inévitable, il faut donner le premier coup. Poutine se justifie d’aller dénicher les terroristes « chez eux », au moyen-Orient.
D’abord, ce sont les islamistes qui ont attaqué en Russie les premiers lors d’attentats revendiqués, et alors que la Russie n’était pas engagée dans la guerre en Syrie.

Ensuite, stratégiquement, il vaut mieux que le conflit se déroule chez l’ennemi, que sur ses propres terres. Bon sens russe total :

Laisser un commentaire