Dans la ville de Malmö, au sud de la Suède, les pompiers ont été contraints de laisser un bâtiment brûler après avoir été violemment attaqués par des locaux qui leur ont lancé des bouteilles de verre.

L’incendie a commencé après que deux voitures dans un parking ont été incendiées jeudi vers 21 heures. La police et les pompiers sont arrivés peu de temps après, tandis qu’un autre incendie a éclaté dans un autre immeuble à quelques centaines de mètres.

Pendant que les pompiers essayaient d’éteindre le deuxième incendie, des bouteilles de verre ont été jetées sur eux et sur leurs véhicules. L’attaque a forcé les pompiers à abandonner l’incendie, qui a entièrement détruit le bâtiment.

Les policiers ont également été attaqués avec des bouteilles en verre, bien que le rapport de police ne précise pas s’il y a eu des dommages causés aux véhicules ou des blessures subies par le personnel d’urgence.

On ne sait pas s’il y a un lien entre les deux incendies, mais on soupçonne qu’il s’agit d’incendies criminels.

Les attaques contre le personnel des services d’urgence en Suède sont loin d’être rares dans certains quartiers désormais mondialement connus comme « no-go zones ». Dans certaines banlieues très peuplées de migrants comme Husby, Tensta et Rinkeby à Stockholm, la police, les pompiers et les ambulanciers ont été attaqués à de multiples reprises.

La situation est devenue si grave dans certains quartiers que les syndicats d’ambulanciers ont demandé à disposer de gilets pare-balles.

Sources : Les Observateurs.ch