La même préfète s’était opposée au collectif Les Calaisiens en colère.