Technologie occidentale. Mercredi 1er août, la société française Carmat a annoncé que l’un de ses patients au Kazakhstan, qui avait reçu un cœur artificiel, a été transplanté avec une vraie greffe de cœur au bout de huit mois.

Le patient, âgé de 54 ans, souffrait d’insuffisance cardiaque terminale et avait reçu la prothèse en octobre 2017

En raison de son hypertension pulmonaire, le patient ne pouvait pas bénéficier d’une greffe de cœur, affirme la société française d’implants cardiaques.

Mais « l’équipe médicale qui le suivait à finalement pu l’inscrire sur la liste des personnes en attente de greffe car elle a constaté une amélioration durable de son état de santé, explique Stéphane Piat, directeur général de Carmat.

Source