Une version méconnue et touchante de la marseillaise, interprétée au piano par Nino Ferrer, accompagné par ce qui ressemble à un coeur d’enfants, et aussi d’adultes en fin de chanson.

C’est toujours agréable d’entendre notre hymne national joué d’une nouvelle manière.

Merci à Oleuboticha, pour cette charmante découverte !