Je vois certains réagir en disant « le milieu devient de plus en plus taré, il faut que je prenne mes distances ».

Tout d’abord, de quel milieu parlez-vous ? Car, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, les Alain Soral, Hervé Ryssen, Amalek et Willem ne se définissent même plus comme nationalistes. Certains d’entre eux disent même que, je cite « le nationalisme blanc est une invention des Juifs ». Donc de quelle division parlez-vous lorsque vous essayez d’entraver le droit de réponse d’un Conversano injustement attaqué et menacé ?

Je ne parlerai même pas de l’utilisation du terme « dissident », qui est précisément là pour rallier l’anti-France allogène à leur boutique, vu que les braves « musulmans patriotes » préfèrent se voir en « dissidents » qu’en nationalistes. Ce qui est logique puisque dans la nation, il y a l’idée de peuple, et que si certains vieux blancs ne s’en sont pas aperçus, eux savent pertinemment qu’ils ne font pas partie de notre peuple. Le nationalisme renvoie aussi à l’idée de servir son pays, alors que le dissidence soralienne permet à des civils égoïstes et paranos fans d’un vieux cocaïnomane homosexuel et zoophile de se croire plus patriotes qu’un ancien sous-officier de l’Armée de Terre.

Daniel Conversano n’a fait que répondre à vos vieilles idoles, les décrédibilisant de part en part. Vous regardez maintenant vos auteurs chéris s’enterrer dans la honte et le ridicule alors que leurs livres trônent dans votre bibliothèque. Alors je comprends que ce soit vexant pour les spectateurs passifs que vous êtes, mais pourquoi en parler comme si le suavélien faisait un duel d’ego avec ces idiots ? Il se damne à servir d’éboueur de la fachosphère et pointer les incohérences absolues que vous laissez vos directeurs d’opinion traîner depuis au moins une décennie. Tout comme il se damnait à faire du social pour aider des ingrats pareils.

Si Suavelos a foutu un tel bordel dans votre « dissidence », c’est peut-être parce qu’en se sentant morveux face à une véritable ligne nationaliste blanche, les marchands ont cru bon de se moucher pour finalement n’éclabousser que leur crédibilité.

D’autre part, si vous croyez les mensonges de nos détracteurs islamophiles, c’est votre problème. Quand vous voyez une racaille droguée traiter une femme de pute dans la rue, vous voyez cette femme différemment parce qu’elle a été traitée de pute par une racaille ? Il est temps de se faire soigner.

Vous avez mangé des pop corns tout au long, votre sadisme vous a poussé à alimenter les immondices à notre sujet par vos likes et vos cancans, et aujourd’hui vous semblez déçus que vos vieux cons soient désespérés au point de provoquer en duel (en 2017) de jeunes pères pour faire oublier leur humiliation.

Je viens d’ailleurs de m’apercevoir que nous sommes le 11 septembre. Vous savez, le jour où on a considéré que la mort atroce de 3 000 civils américains, c’était forcément une manipulation américano-sioniste, parce que les Talibans qui dynamitaient des statues de Bouddha juste avant, ils sont trop gentils pour faire ça. Par contre, quand une tour crame intégralement en Angleterre, vous acceptez direct la thèse de « l’accident de frigo ». Même lorsqu’on attrape des dizaines de djihadistes pyromanes, comme ce migrant irakien au Sud de Rome, suite aux appels de l’Etat islamique à brûler les mécréants, vous continuez à croire la théorie officielle comme quoi ce sont des mégots de cigarette et les loups (sic) qui font des départs de feu simultanés dans le Sud. Là, tout d’un coup, il n’y a plus aucune conspiration.

Parce que le conspirationnisme est un outil islamique ou islamophile pour semer le doute dans la tête du blanc crétin : ça fait intello d’accuser l’Amérique de tous les maux du monde, mais jamais pour douter des théories officielles et des « déséquilibrés ».

Hier à Birmingham, nouvelle attaque d’un déséquilibré qui a poignardé 3 personnes dans une église en pleine messe. Grand silence sur ce nouveau complot américano-sioniste. La dernière attaque de ce type en France avait fini avec l’égorgement filmé du père Hamel. Où étaient à ce moment tous les conspirationnistes, et où était la manif pour tous ? L’archevêque de Rouen lui a rendu hommage… en tenant pour responsable la société occidentale, évoquant l’avortement et l’euthanasie !

Cet exemple montre bien comment à chaque fois, les blancs aiment faire des pirouettes pour accuser d’autres blancs, par pur esprit de compétition. Comme le dit la philosophe Chantal Delsol, la motivation de toute cette folie collective «ce n’est pas l’islamophobie, mais l’occidentophobie». Si le blanc est aussi islamophile, c’est toujours pour faire du mal à un autre blanc. Quand il est « de gauche », c’est pour emmerder les gens qui veulent rester chez eux en Europe, entre Européens. Quand il est « de droite », c’est pour mépriser les gens qu’il considère comme extrémistes. Quand il est « d’extrême-droite », c’est pour emmerder ses concurrents en les traitant de « sioniste ».

Je vous conseille à ce propos d’écouter l’intéressante réponse de Henry de Lesquen à l’essayiste remplaciste Alain Soral, et de la diffuser du mieux que vous pouvez. Grosso modo, il résume bien ma ligne. À la différence que je me moque qu’un Etat soit vilain ou pas et que je considère que la seule légitimité pour tenir un sol disputé, c’est la force. Tout le reste m’apparaît comme très honnête et une excellente présentation de mon mode de pensée à propos d’Israël. Le sort d’Israël ou de la Palestine m’importe peu. Je ne compatis que dans la mesure où on va bientôt connaître exactement ce qu’ils connaissent, à l’heure où on bunkerise la France avec des blocs de béton et des murs pare-balles autour de la Tour Eiffel.

Je viens encore de me faire sauter 2 comptes admins avec les signalements du front de la foi, je ne pourrai reposter que dans 3 jours sur ma page facebook, en attendant vous pouvez me retrouver toute ma haine sans censure sur ma chaîne Telegram.