En 2017, dans la ville de Zurich, des archéologues ont mis au jour une tombe celte contenant un cercueil sculpté dans un tronc d’arbre. Après avoir réalisé de nombreuses analyses, ils ont réussi à en apprendre plus sur son occupante, une noble qui serait décédée vers 200 ans avant J.-C

Il y a 2.200 ans, durant l’âge de Fer, des Celtes ont inhumé une femme dans un cercueil singulier. Un cercueil entièrement creusé dans un tronc d’arbre. Sa tombe a été découverte en 2017 à Aussersihl, un quartier de Zurich (Suisse), lors de travaux de rénovation d’un complexe scolaire. Et celle-ci a été découverte dans un remarquable état malgré les millénaires passés sous terre.

Selon la description faite par les archéologues, le cercueil possédait encore son écorce sur la face extérieure. Mais ce n’est pas le seul détail qui a attiré l’attention. En plus de contenir les restes de sa propriétaire, la sépulture contenait de nombreux objets de valeur et notamment un collier de perles de verre. Restait à en apprendre plus sur la défunte. […]

On ignore l’identité de cette noble celte mais l’analyse de ses os a indiqué qu’elle avait grandi dans la région, probablement dans la vallée de la Limmat, et avait donc été inhumée dans sa région d’origine. Si des traces de l’existence d’un village celte, remontant au Ier siècle avant J.-C, ont été mises au jour non loin de là, les archéologues pensent que la femme faisait partie d’un village plus petit encore inconnu. […]

Si la ville suisse a longtemps été considérée comme une fondation de l’empire romain, les fouilles archéologiques ont démontré que les Celtes y avaient établi des peuplements dès la première moitié du Ier siècle avant J.-C. Soit bien avant la conquête par les Romains. L’ancienne ville aurait ensuite fusionné avec une bourgade gallo-romaine nommée « Turicum ».

Geo